Brodeuse du Bengale

Kantha, art textile du Bengale

 

Le travail collectif du Kantha, expression culturelle des communautés paysannes du Bengale, participe d’une tradition multiséculaire qui consistait à superposer plusieurs étoffes usagées pour n’en plus faire qu’une, laquelle était ensuite magnifiée par d’exceptionnelles broderies main. L’art textile du Kantha fut originellement ce ravaudage somptueux réservé au Khadi, le coton traditionnel filé à la main rendu célèbre par le Mahatma Gandhi.
 
Aujourd’hui le Kantha s’exprime le plus souvent sur la soie, sous forme de foulards, d’étoles, de jetés de lit et de panneaux décoratifs. Les motifs en sont floraux, animaliers, géométriques ou historiés. Ces compositions subtiles sont pour l’essentiel tracées par un simple point de devant.
 
Au fil des heures, des jours, des mois le plus souvent et des années parfois que prend la lente élaboration en commun de ces pièces uniques d’art textile, le Kantha tisse le lien social entre villageoises de communautés et de confessions différentes : une histoire de femmes et de transmission.

SHE Foundation, la renaissance du Kantha

 

Menacé il y a trente ans par l’arrivée des textiles synthétiques, ce précieux savoir-faire doit son salut à l’action d’une femme engagée, Shamlu Dudeja. Cette mathématicienne se prend de passion pour la renaissance du Kantha et crée SHE Foundation, Self Help Enterprise, une ONG basée à Calcutta, ainsi que MKC une société marchande habilitée à exporter les kanthas. Les deux structures soutiennent et font travailler plus d'un millier de femmes qui font ainsi vivre de 5000 à 7000 personnes.
SHE France relaie l'action de SHE Foundation. En étroite collaboration avec Shamlu Dudeja, SHE France s’est engagée dans la promotion active du Kantha en France grâce à des expositions-ventes privées et publiques, des expositions muséales et un relais presse.
L’objectif est d’ajouter aux revenus du travail des brodeuses un soutien éducatif et sanitaire. Ce soutien consiste en des formations, des bourses d’étude, des équipements solaires et sanitaires, des camps médicaux, et toute forme d’aide nécessaire à l’amélioration de leurs conditions de vie.
Au-delà de ce soutien matériel, par la reconnaissance de leur savoir-faire, c’est le statut même des femmes brodeuses – au regard des maris, des enfants et de la communauté – qui se trouve positivement bouleversé.

Soutenez les brodeuses

SHE France a besoin de vos cotisations et de vos dons pour pérenniser notre action en faveur du travail d’un nombre croissant de femmes au Bengale, pour financer des expositions muséales et des ventes dans des lieux à forte visibilité et pour contribuer aux frais de fonctionnement de l’association.

Notre objectif est de faire connaître toujours plus l'art textile du Kantha qui assure aux villageoises brodeuses un salaire régulier et équitable, une reconnaissance et un statut au sein de leur communauté, et leur permet de contribuer activement à l’économie locale.

Devenez adhérent de SHE France !
La cotisation annuelle est de 30 € payable par chèque ou par virement bancaire.

Les dons libres sont aussi bienvenus.


Notre adresse

21, rue des Martyrs
75009 Paris | France

Actualités

Le Kantha, une variété de motifs et de couleurs

La Lettre du Kantha

Inscrivez-vous à la liste de diffusion de Kantha by SHE France pour ne manquer aucune de nos expositions-ventes et recevoir 3 à 4 fois par an la Lettre du Kantha avec des nouvelles des brodeuses du Bengale et de nos projets en France et en Inde.

© 2019 SHE France
Nous contacter
Crédits photographiques : ©Self Help Enterprise - ©Piera Artesani -
©Philippe Saada - ©Anna Katrine Madsen - ©Monique Van Brussel -
©Caroline Raingeard - ©Anne Le Cornec